La phytothérapie - soigner par les plantes et la naturopathie

Utilisée depuis des millénaires à travers toutes les civilisations, la phytothérapie soigne encore aujourd’hui 80% de la planète. Si elles ont de nombreuses vertus, elles ne sont toutefois pas sans danger !

Phytothérapie : mode ou médecine ancestrale ? Le grand retour des plantes soignantes

Chez nous, après un déclin au 18e siècle suite à la découverte de la pharmacologie, les bouleversements des années 60 ont provoqué la réapparition de la phytothérapie. Le développement de la science a aussi permis d’étayer le savoir populaire ancien et confirme les propriétés curatives des plantes au niveau scientifique. On a donc remis au goût du jour ces d’anciennes connaissances, maintenant très populaires.

Où se trouvent les vertus des plantes ?

Les phytothérapeutes peuvent utiliser :

  • Toute la plante
  • Les feuilles
  • Les racines
  • Les fleurs
  • ...

Les plantes se consomment sous plusieurs formes

Selon les plantes et les vertus dont on veut profiter, il y a différentes façons de les utiliser.

  • En infusion : Versez de l’eau bouillante sur la plante, puis laissez reposer pendant 3 à 15 minutes selon la plante.
  • Décoction : Faites bouillit de l’eau avec les plantes pendant 5 à 10 minutes, puis laissez refroidir et filtrez (par exemple, l'églantier).
  • Teinture mère : Cette solution résulte de la macération de la plante séchée dans de l’alcool.
  • Poudre totale sèche : Cette poudre est produite par broyage de la plante séchée. Elle est généralement mise en gélules.
  • Macération : Les plantes sont laissées dans de l’eau froide durant de quelques heures à quelques jours, en fonction du type de plante.
  • Extrait standardisé de plante : Ce concentré est obtenu par évaporation d’un macérat préparé à partir de la plante. Cette méthode permet d’extraire l’essentiel des composants utiles et de maîtriser la teneur en actifs.

Naturel ne signifie pas sans danger

Les plantes contiennent des composants chimiques susceptibles de provoquer des troubles importants si elles ne sont pas utilisées dans les bonnes conditions. L’OMS et l’Union Européenne ont d’ailleurs participé au développement de normes standards de sécurité et de qualité qui permettent d’éviter les risques des remèdes phytothérapiques.

Il faut donc utiliser les plantes selon des règles très strictes. Par exemple :

  • L’utilisation de plantes en même temps que la prise de médicaments peut entraîner l'interaction des deux principes actifs et provoquer l'apparition d'effets secondaires, parfois graves. L’aubépine est par exemple déconseillée en même temps que la prise d’antihypertenseurs, de vasodilatateurs, de tranquillisants...
  • Selon l’âge et la vulnérabilité du corps il faut éviter l’usage des plantes : les bébés, les femmes enceinte ou allaitantes, les personnes âgées doivent éviter l’utilisation de plantes sans un accompagnement spécifique.
  • Certaines personnes sont allergiques à des familles de plantes, comme les Astéracées. Il est important de le savoir et donc d’éviter des traitements à la Camomille par exemple.
  • Les huiles essentielles ont également des règles très spécifiques, la plupart doivent être diluées et utilisées selon des indications bien spécifiques.

Notez que les pharmaciens ou les parapharmaciens peuvent vendre des préparations de phytothérapie à votre demande, mais qu'ils ne vous conseilleront pas toujours sur leur utilisation. J'ai d'ailleurs entendu un cas d'une femme qui a commandé une plante abortive (qui peut conduire à l'avortement) à un pharmacien qui lui a vendu le produit sans vérifier qu'elle n'était pas enceinte !

Un accompagnement est nécessaire

Si la phytothérapie peut sembler assez simple à première vue, évitez de vous lancer sans formation et sans accompagnement. Certaines plantes sont bien connues et sans danger (une tisane de thym lorsque vous avez une angine vous soulagera), mais d'autres sont beaucoup plus complexes à utiliser.

Un phytothérapeute ou un naturopathe formé et compétent vous :

  • conseillera des plantes sans danger
  • recommandera des doses en fonction de votre morphologie
  • choisira la plante qui vous convient le mieux en fonction de votre objectif
  • vous conseillera la forme qui vous convient le mieux.

Pour quelles pathologies ?

Voici quelques exemples de pathologies pour lesquelles les plantes peuvent avoir un effet réel :

Cassis Fleur de la passion Ginseng Camomille Thym thujanol Cerise
Allergies Sommeil Tonus Spasmes Angine Diurétique