Distinction appétit, faim, soif par la naturopathie

Le but de ce blog n’est pas de vous aider à maigrir, mais à manger mieux. Dans cette optique, il est toutefois utile d’arriver à différencier nos besoins alimentaires et les envies qui nous poussent souvent vers des aliments de moins bonne qualité nutritive…

Distinguez votre appétit de votre faim

Concrètement ?

Pour arriver à reconnaître votre faim, posez-vous les questions suivantes :

Avez-vous le sentiment que vous avez envie de manger :

  • Par habitude ?
  • Parce qu’il est l’heure ?
  • A l’odeur ou à la vue d’un plat ou d’un aliment ?
  • Alors que vous n’auriez plus faim en faisant autre chose ou une heure plus tard?
  • Parce que l’aliment proposé ou à votre disposition est sucré, salé ou épicé ?

Dans ces cinq cas, il s’agit de votre appétit, pas de votre faim.

Si vous avez envie de manger :

  • Parce que votre corps vous fait sentir réellement ce besoin
  • De façon persistante tant que vous n’avez pas mangé
  • Des aliments assaisonnés autant que naturels

Dans ces trois cas, préparez-vous à manger car il s’agit davantage d’une réelle faim.

Conclusion

Si vous (ré)apprenez à manger selon votre faim, vous mangerez rapidement moins en quantité. Et ce qui est encore plus important, avec l’exercice, vous arriverez également à mieux comprendre les besoins de votre corps (de légumes ou de fruits frais, mais aussi de fibres, etc.). En mangeant moins d'aliments gras ou sucré, votre corps arrivera effectivement naturellement à mieux vous communiquer ses besoins réels et vous ressentirez des envies de produits frais, plutôt que de sucreries par exemple.

La soif c’est encore autre chose !

Même si cela peut sembler absurde, il arrive également que l’on confonde la faim de la soif. Distinguer ces deux besoins naturels nous évite pourtant aussi de manger trop, tout en ayant l’impression de toujours manquer de quelque chose. Une déshydratation légère peut nous faire sentir « faible » ou nous donner une sensation de « vide » général, ce qui nous fait penser que nous manquons de nourriture.

Concrètement ?

En se forçant à boire davantage, nous pouvons petit-à-petit mieux discerner l’arrivée de notre sensation de soif et celle de notre faim. Jusqu'à il y a quelques années, j'avais personnellement l'impression de n'avoir jamais soif. En me forçant à boire régulièrement, j'arrive aujourd'hui à ressentir la soif et à la distinguer de ma faim.

En résumé, reconnectez-vous à vos besoins

Distinguer l’appétit de la faim et de la soif, nous permet de nous reconnecter avec les besoins réels de notre corps, et d’y répondre plus correctement et qualitativement.